Interventions

Les actes pratiqués par le Dr Olivier Duwat, chirurgien à Bagnolet sont :


Prise en charge :

  • Chirurgie digestive à Bagnolet, limitrophe de Paris.

    La chirurgie digestive concerne les interventions réalisées sur le tube digestif incluant l’oesophage, l’estomac, le duodénum, l’intestin grêle, le colon et le rectum.

    Le chirurgien digestif réalise également des interventions sur les organes digestifs (voies biliaires et vésicule, foie, pancréas, rate) ainsi que sur la paroi abdominale expliquant l’intitulé souvent usité de chirurgie viscérale et digestive.

    Cette chirurgie comprend également la Proctologie Chirurgicale qui concerne les maladies du rectum et de l’anus.

  • Chirurgie ambulatoire à Bagnolet, limitrophe de Paris.

  • La chirurgie ambulatoire appelée égalemet hospitalisation de jour d'un jour est une approche de la chirurgie permettant la sortie du patient le jour même de son intervention.

    Cette approche  inclut un nombre important et croissant d'intervention. Dans tous les cas, la chirurgie ambulatoire s'accompagne de l'instruction donnée au patient de se faire raccompagner à sa sortie de l'établissement par un tiers (compte tenu de l'état de somnolence induit par l'anesthésie), voire de la nécessité de demeurer sur la journée voire la nuit suivant l'opération sous la garde d'un tiers.

  • Chirurgie du cancer à Bagnolet, limitrophe de Paris.

  • La chirurgie reste le pilier incontournable du traitement de la plupart des cancers, complétée de nos jours par d’autres techniques dont principalement la radiothérapie, la chimiothérapie ou l’hormonothérapie.

    Le but de cette chirurgie est d’enlever les cellules cancéreuses mais également d’éviter qu’elles se propagent.

    Bénéficiant des derniers progrès des techniques, de l’imagerie et des autres traitements, il est à noter qu’elle provoque de moins en moins de séquelles tant physiques que psychologiques.

    Cette chirurgie du cancer demande un attention particulière portée en amont via consultation multidisciplinaire entre chirurgiens, oncologues et radiothérapeutes, afin de choisir le traitement le mieux adapté au patient et à la maladie ; en aval, avec un suivi afin de déceler d’éventuelles récidives.

    Il existe  des réunions bi-mensuelles de concertation pluri-disciplinaires (RCP) lors desquelles chaque cas de Patient est discuté selon les modalités recommandées par la Haute Autorité de Santé.

 

  • Chirurgie de l'obésité à Bagnolet, limitrophe de Paris.
  • La chirurgie de l’obésité consiste à restreindre l'absorption des aliments, diminuant, de fait, l'apport calorique journalier afin de lutter contre l’obésité.

    Il s'agit d'une technique réservée au cas d'obésité morbide caractérisée par un indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 40 en l’absence de comorbidité, ou par un indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 35 en présence de comorbidités telles que hypertension artérielle, diabète, hypercholestérolémie, arthrose, apnée du sommeil, etc.

    La Chirurgie fait toujours suite à un échec des différentes tentatives de régime amaigrissant.

    Cette chirurgie qui ne peut être effectuée qu’après accord du Centre de Sécurité Sociale du patient regroupe un ensemble de techniques classées selon deux grands types d’interventions : 

    . les premières dites restrictives visent à réduire la capacité gastrique soit par la pose d’une anneau péri-gastrique afin d'obtenir un sentiment de satiété plus précoce, soit par l’ablation de la majeure partie de l’estomac (sleeve-gastrectomie) ;

    . les secondes, appelées souvent mixtes, associent à une restriction gastrique la création d’un système de dérivation dans le tube digestif qui permet de diminuer l’absorption des éléments nutritifs par l’intestin (malabsorption).

    Ces techniques sont pratiquées généralement par Laparoscopie, voire par Laparotomie si nécessaire.

     
  • Chirurgie hémorroidaire mini-invasive à Bagnolet, limitrophe de Paris.
  • La chirurgie hémorroïdaire a beaucoup évolué ces dernières années, et représente aujourd’hui un traitement très efficace tout en étant le moins douloureux pour le patient grâce à la technique dite  HAL-Doppler.
  • Les hémorroïdes sont en effet des coussinets constitués de lacs artério-veineux qui sont irrigués par les artères hémorroïdaires, représentant la cible d’un traitement instrumental de la maladie hémorroïdaire.

    Le signal doppler utilisé dans la technique HAL-Doppler permet de repérer ces artères ou artérioles afin de les ligaturer et d’obtenir dès lors une diminution de l'arrivée du sang dans les coussinets hémorroïdaires. Cette chirurgie hémorroïdaire est adaptée au traitement des hémorroïdes internes et présente l’avantage d’une absence de plaie opératoire qui simplifie les suites post-opératoires moins douloureuses qu'une hémorroïdectomie classique.